Onde T
Dr. Abdelouaheb FARHI

Par:

Onde T

L’onde T correspond à la repolarisation des ventricules (plus précisément la phase finale de la repolarisation ventriculaire), elle fait suite au complexe QRS dont elle est séparée par le segment ST.

Avant de continuer votre lecture : vous n’avez pas plutôt besoin d’apprendre comment interpréter tout le tracé d’ECG ?

Si oui :

Entrez vôtre email pour recevoir gratuitement la formation : « Comment interpréter un tracé d’ECG »

Si non : alors continuons …

L’onde T représente la repolarisation ventriculaire.

Forme de l’onde T

L’onde T à un aspect asymétrique : une pente ascendante lente suivie d’une pente descendante rapide avec une pointe arrondie et lisse.

Polarité de l’onde T

L’onde T normale chez l’adulte doit être :

Mensurations

Il n’existe pas d’hauteur exacte définie pour l’’onde T, mais grossièrement elle doit être :

Généralement, l’onde T normale correspond à environ 1/3 de l’amplitude du complexe QRS.

(L’amplitude de T est très variable en fonction de l’âge et du sexe, mais fait généralement entre 10 % et jusqu’à 33 % de l’amplitude du complexe QRS)

Inversion de l’onde T

L’inversion de l’onde T (onde T qui devient négative) est toujours pathologique si elle survient en V4, V5 ou V6.

Elle se voit principalement dans les situations pathologiques suivantes :

D’autres situations ou l’onde T devient négative seront traitées plus bas.

Onde T ample

On parle d’une onde T ample quand elle est supérieure à 75 % de l’amplitude de QRS.

(Ou supérieure aux 2/3 de l’onde R quand elle est positive ou de l’onde S quand elle est négative.)

On observe une onde T ample dans :

Hyperkaliémie : avec une onde T ample, pointue et à base étroite (on parle d’onde T en forme de tente.). C’est une urgence médicale absolue du risque d’arythmie cardiaque fatale.

Ischémie sous-endocardique : même aspect que l’onde T de l’hyperkaliémie, mais avec une base élargie et un aspect symétrique. Elle doit se voir sur plusieurs dérivations concordantes. Et évolue d’un tracé à un autre (onde T dynamique).

Précédant un syndrome coronarien ST+ : l’onde T est très ample (géante) dans un territoire coronaire et sera suivie d’un sus-décalage du segment ST.

Péricardite aiguë : l’onde T fait suite au sus-décalage de la phase 1 (les 04 phases ECG évolutives de la péricardite).

Comment examiner l’onde T sur un ECG ?

Lorsqu’on veut examiner l’onde T sur un ECG, on doit regarder attentivement la hauteur et l’orientation de l’onde T.

En fait, l’examen de l’onde T se fait en parallèle du segment ST.

Quand vous examiner l’onde T vous devez répondre aux trois questions suivantes :

  1. L’onde T Est-elle trop grande ?
  2. Est-elle trop petite ?
  3. Est-elle inversée ?

Première question : l’onde T est-elle trop grande ?

Il n’existe pas une taille bien définie pour la hauteur de l’onde T, par contre, l’onde T ne devrait pas être supérieure à la moitie à la moitié de la hauteur du complexe QRS (normalement elle fait 1/3 du QRS).

En pratique, vous pouvez utiliser une règle à ECG mais vous allez vous rendre compte rapidement que ça devient une habitude à l’œil.

Si vous suspectée une onde T ample (l’ECG est souvent une histoire d’hypothèse.), les deux diagnostics les plus urgents à éliminer sont l’hyperkaliémie et le syndrome coronarien (voir plus haut).

Mais si vous examiner un ECG chez un sujet normal, une onde T ample peut être une variante de la normale. Vous devez dans ce cas analyser des anciens ECG de la personne ou bien comparer avec l’histoire clinique et les facteurs de risque cardiovasculaire du patient.

Deuxième question : l’onde T, est-elle trop petite ?

De même que pour la hauteur de l’onde T, l’appréciation de la taille petite reste subjective et devant toute onde T anormalement petite, on suspecte l’hypokaliémie, l’hypothyroïdie et l’épanchement péricardique.

Hypokaliémie : avec une onde T qui diminue en hauteur, peut-être accompagnée d’un sous-décalage du segment st et d’un bloc auriculo-ventriculaire du premier degré. Parfois, on retrouve une onde U associée.

Recherchez dans ce cas un traitement par diurétique avec une faiblesse musculaire et des crampes.

Épanchement péricardique : notamment en présence l’ondes T microvoltées sur l’ensemble du tracé ECG.

Hypothyroïdie : notamment si associée à une bradycardie sinusale.

Troisième question : l’onde T est-elle inversée ?

Lorsque vous rencontré une onde T négative, pensez avant tout à considérer que c’est toute à fait normale dans les situations suivantes :

Si l’onde T est inversée en D3 avec une petite onde Q, ça peut être normale et penser à refaire l’ECG en inspiration forcée.

Ailleurs, l’onde T inversée peut se voir dans plusieurs situations pathologiques :

Références & bibliographie