Onde J

Onde J

L’onde J est une petite déflexion positive à la jonction du complexe QRS et du segment ST.

Mais avant de continuer, n’avez-vous pas plutôt besoin d’une formation sur l’interprétation de l’électrocardiogramme ? si oui :

Moi aussi, j’avais des difficultés à interpréter l’ECG !

Comment j’ai enfin réussi à interpréter l’électrocardiogramme grâce à la méthode 20/80

Formation pour médecins apportant :

La preuve que l’interprétation de l’ECG est facile et démolir le mythe de l’ECG difficile à interpréter, 

Pourquoi il suffit d’apprendre l’ECG normal et quelques anomalies pour maîtriser tous les ECGs que vous allez rencontrer en pratique, 

Savoir enfin mémoriser le nécessaire sur l’ECG pour l’utiliser dans votre cabinet médical.

Recevoir la formation dans vôtre boite email :

Si non, alors continuons :

Elle plusieurs dénominations :

Mais en pratique, on parle plus d’onde d’Osborn dans le cadre d’hypothermie et d’onde J dans les autres situations.

Cette onde a été pour la première fois décrite en 1938 par Tomaszewski, mais c’est John J. Osborn qui, en 1953, à mieux décrit l’onde J dans ses études sur l’hypothermie, depuis cette onde porte désormais son nom.

L’onde J s’observe au mieux dans les dérivations antéro-latérlaes (V3, V4, V5, V6) et inférieur (D2, aVF, D3).

Notez que la lettre J dans l’ECG définie deux entités différentes :

  1. le point J : qui est le point de jonction entre la fin du complexe QRS et le début du segment ST.
  2. l’onde J : qui est une déflexion lente d’origine incertains souvent en relation avec l’hypothermie.

Caractéristiques de l’onde J :

Les 04 causes les plus fréquentes de l’apparition d’une onde J sont :

  1. Hypothermie sévère (moins de 32 °C), ou on retrouve l’onde de Osborn dans 80 % des cas, associé à une bradycardie sinusale et un bloc de conduction,
  2. Syndrome de repolarisation précoce (2-5% des cas),
  3. Hypercalcémie,
  4. Syndrome de Brugada.

L’hypothermie : rappel.

L’hypothermie se définit par une température centrale inférieure à 35 °C.

On peut la subdiviser en 04 degré de gravité croissante :

Hypothermie légère

Hypothermie modérée

Hypothermie sévère

Hypothermie profonde

Caractéristiques ECG de l’hypothermie

Mais l’ECG caractéristique de l’hypothermie est un tracé avec des trémulations de la ligne isoélectrique associé à l’apparition d’onde J d’Osborn.

L’hypothermie sévère peut s’accompagné de fibrillation ventriculaire.

Références & bibliographie