Onde J
Dr. Abdelouaheb FARHI

Par:

Onde J

L’onde J est une petite déflexion positive à la jonction du complexe QRS et du segment ST.

Avant de continuer votre lecture : vous n’avez pas plutôt besoin d’apprendre comment interpréter tout le tracé d’ECG ?

Si oui :

Entrez vôtre email pour recevoir gratuitement la formation : « Comment interpréter un tracé d’ECG »

Si non : alors continuons …

Elle plusieurs dénominations :

Mais en pratique, on parle plus d’onde d’Osborn dans le cadre d’hypothermie et d’onde J dans les autres situations.

Cette onde a été pour la première fois décrite en 1938 par Tomaszewski, mais c’est John J. Osborn qui, en 1953, à mieux décrit l’onde J dans ses études sur l’hypothermie, depuis cette onde porte désormais son nom.

L’onde J s’observe au mieux dans les dérivations antéro-latérlaes (V3, V4, V5, V6) et inférieur (D2, aVF, D3).

Notez que la lettre J dans l’ECG définie deux entités différentes :

  1. le point J : qui est le point de jonction entre la fin du complexe QRS et le début du segment ST.
  2. l’onde J : qui est une déflexion lente d’origine incertains souvent en relation avec l’hypothermie.

Caractéristiques de l’onde J :

Les 04 causes les plus fréquentes de l’apparition d’une onde J sont :

  1. Hypothermie sévère (moins de 32 °C), ou on retrouve l’onde de Osborn dans 80 % des cas, associé à une bradycardie sinusale et un bloc de conduction,
  2. Syndrome de repolarisation précoce (2-5% des cas),
  3. Hypercalcémie,
  4. Syndrome de Brugada.

L’hypothermie : rappel.

L’hypothermie se définit par une température centrale inférieure à 35 °C.

On peut la subdiviser en 04 degré de gravité croissante :

Hypothermie légère

Hypothermie modérée

Hypothermie sévère

Hypothermie profonde

Caractéristiques ECG de l’hypothermie

Mais l’ECG caractéristique de l’hypothermie est un tracé avec des trémulations de la ligne isoélectrique associé à l’apparition d’onde J d’Osborn.

L’hypothermie sévère peut s’accompagné de fibrillation ventriculaire.

Références & bibliographie